Accueil
News Cette information concerne :

Le Fil d’Ariane

Les Matinales de Psymages

MATINALES

jeudi 22 mars 2018.

De 9h30 à 12h30

Jean-Jacques Moscovitz - L’intime face à l’extrémisme, la violence et l‘atteinte à l’apparentement au langage et à la filiation. Responsabilité du psychanalyste, du psychanalysant et du spectateur.


Quand un psychanalyste rencontre un bibliothécaire et que ces deux personnes sont passionnées d’images, il en découle des envies formidables... Envie de discuter du livre dans le monde des images mentales, envie de découvrir les rapports entre théories de l’image et connaissances livresques, envie de partager nos questionnements, nos expériences...

Envie de rencontres bibliographiques, envie de réflexion livresques, envie de dialogues moins écrits...

Et si nous en discutions de vive voix autour d’une table ? Nous nous réunirons périodiquement pour discuter et réfléchir aux enjeux, dans nos métiers de la santé, d’une société de l’image.

jeudi 22 mars 2018 de 9h30 à 12h30

Jean-Jacques Moscovitz - L’intime face à l’extrémisme, la violence et l‘atteinte à l’apparentement au langage et à la filiation. Responsabilité du psychanalyste, du psychanalysant et du spectateur.

Avec Moreno Boriani
Médecin psychiatre - Directeur médicale du Foyer de L’Equipe

À la Bibliothèque « Le Fil d’Ariane » ASBL L’Équipe
60 rue de Veeweyde, 1070 Bruxelles
En collaboration avec Psymages

Renseignements et inscription : fil.ariane@equipe.bewww.equipe.be

Nous vous proposons donc que nos prochaines séances soient consacrées au travail de Jean-Jacques Moscovitz  : Docteur en médecine, de formation psychiatrique, formé comme psychanalyste à la Société psychanalytique de Paris, puis membre de l’ex-école freudienne de Paris. Il est membre actuel de l’Espace analytique, membre fondateur de ‘’Psychanalyse actuelle’’ (1986) et de l’association ‘’Le regard qui bat‘’. Cette association a pour objet de percevoir les effets réciproques entre désir du psychanalyste et œuvre de création afin d’interroger le lien existant entre cinéma, image, et psychanalyse.

Depuis de nombreuses années Jean-Jacques Moscovitz publie des ouvrages et notamment sur le cinéma.

Afin de présenter le positionnement, l’engagement et les avancées théorique de J.J. Moscovitz nous proposons trois angles d’approche qui seront chacun développés ans une séance de séminaire.

  • Le premier - jeudi 22 mars 2018 - portera sur :
    L’intime face à l’extrémisme, la violence et l‘atteinte à l’apparentement au langage et à la filiation. Responsabilité du psychanalyste, du psychanalysant et du spectateur. (Voir Violence en cours. Ères, 2017)
  • Le second - jeudi 31 mai - portera sur :
    Le film Shoah de Lanzmann… qui nous fait percevoir les horreurs du siècle passé, nous les fait rencontrer, pour en mesurer les effets sur chacun de nous, dans notre vie quotidienne, dans notre pratique de psychanalyste, de la psychothérapie, de la médecine, de l’art, du cinéma…. Et dans notre présence de spectateur, comme témoin actif de l’actuel (Violence en cours. Ères, 2017 p 9)
  • Et enfin, le vendredi 1er juin 2018 après-midi, en présence de Jean-Jacques Moscovitz, nous pourrons débattre avec des collègues de l’inter-associatif européen
    ‘’ L’art cinématographique fait lien entre deux pratiques de discours ‘’ l’une, la psychanalyse, par l’expérience de la parole de sujet, et l’autre, par les images qui bougent et parlent pour en interpréter une troisième celle du politique pour faire face au vacarme du monde. Entre cinéma, politique et psychanalyse surgit l’effet de scandale propre au sujet de l’inconscient ‘’. (Violence en cours. Ères, 2017)

Nos précédentes rencontres autour de Livres & Images Mentales avaient pour thèmes :

  1. État des lieux : Le livre, le cinéma et la folie...
  2. Le livre et l’image qui raconte...
  3. Le livre et l’image qui montre
  4. Le livre et l’image qui soigne

Les Matinales se déroulent sous la forme d’une table ronde ouverte au dialogue, ouvert à tout public, avec des invités et des personnes ‘ressources’ qui pourront de leur expertise alimenter le débat et la réflexion.

Dans notre quotidien, dans notre pratique, dans nos loisirs nous sommes confrontés, exposés à des images projetées qui parlent, montrent, racontent, analysent, détaillent, effleurent ou dénaturent le champ de la santé mentale ; spectateurs plus ou moins actifs, acteurs plus ou moins passifs, nous voudrions en savoir plus…

Images filmées, santé mentale et livres
Images et soins. Images et fond. Images et forme. Images et progrès. Image de fiction, image du réel, image professionnelle, image d’atelier, image volée, image choisie, image vendue.
Qu’est-ce que l’image filmée ? Est-elle dénonciatrice, stigmatisant, thérapeutique, analytique, neutre ou incontrôlable ? Qu’est-ce que le langage cinématographique, et d’ailleurs, existe-t-il ?
Choix de la manière, de la forme pour exprimer au mieux un fond. Voyage en grand écart entre la réalisation et la théorie livresque du mieux filmer, du mieux transmettre, du mieux expliquer, du mieux soigner.
Quels sont les liens entre les livres et la clinique par l’image ? Quand on parle de projection cinématographique de qui ou de quoi parle-t-on ? Quels ont les échanges entre la pellicule et le cerveau ? Qu’en écrivent, les psys, les philosophes, les médecins, les professionnels ou les amateurs ? Beaucoup de questions qui appellent moult réponses abordées par maints auteurs, scientifiques ou écrivains narrateur d’histoires. Et si les réponses étaient dans les livres ?

Thèmes abordés – Envies
Il y a à Psymages un temps pour "voir", un temps pour réagir mais il faut aussi prévoir un temps et un espace de réflexion, d’élaboration pour pouvoir poursuivre le travail d’échange des Rencontres. Une méthode est la prise en compte d’autres points de vue. Ces autres points de vue peuvent notamment être exprimés dans des livres, des articles.
Notre envie première est de créer (ou de montrer) les liens entre l’écriture et l’image, entre les théories interprétatives et leurs fondements théoriques, entre le livre et le film, entre les explications savantes et les ressentis exprimés. Nous voulons examiner la situation actuelle et proposer des lectures, des textes, des livres sur l’image afin de les utiliser comme base de réflexion pour tenter de répondre aux questions qui seront posées.
Différents types de thématiques pourront être abordés en fonction des invités et des questions qui émergeront. Des propositions de lectures, des présentations de livres, de films, des références compléteront la réflexion….
Ces tables rondes seront l’opportunité de rencontrer et d’approfondir le dialogue avec des intellectuels, des usagers et peut-être d’autres types de public. Écriture, lecture de texte(s), de film(s) seraient ainsi croisées afin de faire apparaître, un peu plus, notre rapport à la réalité à travers l’image et l’écriture. C’est à l’issue de chacune de ces tables rondes que l’on déterminera les thèmes et référents bibliographiques abordés dans la suivante. De même, le choix des invités référents se fera au fur et à mesure de la réflexion.

Forme et organisation
D’un point de vue pratique : Réunion de + ou – 10 personnes, professionnelles ou non de la santé mentale autour des thèmes qui seront développés au cours des quatre séances.
4 rencontres – tables rondes. Des jeudis matin dès 9h30 jusqu’à 12h30. (La bibliothèque ouvre dès après !)

- État des lieux : Le livre, le cinéma et la folie...
Première date : le jeudi 24 mars 2016. Reportée au 19 mai 2016 !)
Au Fil d’Ariane (bibliothèque de l’Asbl L’Équipe). 60 rue de Veeweyde à 1070 Bruxelles.

Avec Philippe Elhem
Critique et professeur de cinéma à La Cambre

- Le livre et l’image qui raconte...
Deuxième date : le jeudi 6 octobre 2016.)
Au Fil d’Ariane (bibliothèque de l’Asbl L’Équipe). 60 rue de Veeweyde à 1070 Bruxelles.

Avec Philippe Elhem
Critique et professeur de cinéma à La Cambre

- Le livre et l’image qui montre
Troisième date : le jeudi 8 décembre 2016.)
Au Fil d’Ariane (bibliothèque de l’Asbl L’Équipe). 60 rue de Veeweyde à 1070 Bruxelles.

Avec Philippe Elhem
Critique et professeur de cinéma à La Cambre

- Le livre et l’image qui soigne
Quatrième date : le jeudi 5 octobre 2017.)
Au Fil d’Ariane (bibliothèque de l’Asbl L’Équipe). 60 rue de Veeweyde à 1070 Bruxelles.

Avec Émilie Danchin
Licenciée en philosophie, artiste photographe, thérapeute en psychosomatique relationnelle et experte en photothérapie et photographie thérapeutique

Philippe Elhem est né à Hennebont en 1953. Il commence sa vie professionnelle comme critique de cinéma à la revue « Visions ». Aujourd’hui, il enseigne à l’école de la Cambre l’écriture de scénario.
En 1987, il publie aux éditions Yellow Now « Strangers of Paradise », suivit en 1991 par « Le cinéma en fumée » en collaboration avec Philippe Reynaert aux éditions Contrejour.
En 1994, il se lance à la réalisation avec son premier court métrage, « La méprise ».
En 1996, il tourne son second court métrage, « Une chambre pour la nuit », avant de participer à l’écriture du long métrage « Pure Fiction » de Marian Handwerker.

Émilie Danchin
Licenciée en philosophie, artiste photographe, thérapeute en psychosomatique relationnelle et experte en photothérapie et photographie thérapeutique. Formée à l’analyse jungienne A. Pinterovic), à l’hypnose ericksonnienne et à la thérapie brève (T. Melchior) ainsi qu’à la prévention du suicide

Modérateurs :
Jean Houyoux (Bibliothécaire, membre de Psymages, ...)
Pierre Smet (Psychanalyste, SSM Le Sas, membre de Psymages, ...)

CONTACT GENERAL

© L'Equipe asbl | | Intranet